Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les scénarios sont prévus pour des personnages catholiques et se dérouleront à Lyon, avant la première guerre civile. Vous arriverez dans la ville au début de l'année 1561.


A cette époque, même si la guerre civile n'a pas commencé, les tensions sont présentes entre les catholiques et les protestants. Ces derniers se cachent plus ou moins, car même si ils craignent pour leur vie, certains d'entre eux sont assez fiers pour défier l'autorité royale. En 1561, cela fait déjà deux ans que le roi Henri II est mort. Son fils, François II. Son règne fût bref, interrompu par sa mort le 5 Décembre 1560. Son frère Charles IX le remplace. Violent, colérique, Charles IX n'a pas vraiment l'étoffe d'un roi. Il jalouse son frère Henri d'Anjou, un jeume homme fin, préféré par sa mère, Catherine de Médicis. Cette dernière possède un fort ascendant sur le roi, ce qui lui permet de tenir les rênes du pouvoir.

A la cour, les tensions entre catholiques, emmenés par les Guise, et protestants dont le chef naturel est Gaspard de Coligny, un amiral qui, en plus, voue une profonde rancoeur personelle à François de Guise. Tous les éléments sont présents pour que tout se déroule de travers.

En 1559, les Guise accèdent au pouvoir. Seul le roi peut les en écarter, et les troubles commencent assez vite. du 10 au 19 Mars 1560 se déroulent les tumultes d'Ambroise. Quelques jours auparavant, la rumeur d'une insurection affole la cour. Le roi se réfugie à Ambroise et signe le 8 Mars un édit d'Apaisement, graciant les personnes condamnées pour être protestantes, si celles-ci jurent de vivre en "bons catholiques". Le 10, les Guise lancent la répression. Le 16, des cavaliers protestants (200) se lancent à l'assaut d'Ambroise. Mauvaise idée. Dès le 17, les répressions des Guise sont atroces. Mais qu'importe, ce jour-ci, François de Guise est nommé Lieutenant du royaume, lui conférant ainsi quasiment les pouvoirs d'un vice-roi.

En mai 1560, l'édit de Romorantin essaie de calmer les passions. Les protestants ne seront pas inquiétés tant qu'il ne feront pas de sédition. En Août de la même année s'ouvre l'assemblée de Fontainebleau, du 21 au 26. Les choses commencent mal par l'annonce publique par l'amiral de Coligny de son adhésion au culte réformé. Le 31 août, un édit est publié, prévoyant des états généraux pour Décembre et un concile pour Janvier 1561. Malgré cela, 1560 est l'année des premières protestations huguenotes, dûes notamment à Ambroise.

En Novembre, Louis de Condé est condamné à Mort pour avoir organisé la Conjuration d'Ambroise. Mais le décès d'Henri II poussera Catherine de Médicis à la grâcier, afin d'avoir un contre-pouvoir au parti des Guise. Fin décembre, les états généraux se soldent pas un échec. L'année 1561 commence avec un nouveau roi et la partie aussi!
Tag(s) : #Te Deum pour un Massacre
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :